Des lésions cérébrales plus ou moins localisées (ancien prématuré, IMC, traumatisme crânien, tumeur ou accident vasculaire cérebral. On parle alors de dyspraxie lésionnelle....

Certains enfants n'ayant aucun antécédent pathologique ne construisent pas normalement leurs fonctions praxiques (dysfonctionnement cérébral focalisé) bien que toutes les autres fonctions cérébrales soient normales.On parle de dyspraxie développementale .

Le CIM 10 classifie la dyspraxie en trouble cognitif spécifique des apprentissages et plus exactement en trouble spécifique du développement moteur.
La CIM-11 a été publiée par l'OMS le 18 juin 2018.
La CIM-11 sera présentée à l’Assemblée mondiale de la Santé, en mai 2019, pour adoption par les États Membres, et entrera en vigueur le 1er janvier 2022.

Il n'y a ni affection médicale générale ni insuffisance d'apprentissage, ni déficit mental, ni causes psychologiques ou sociales.

0
0
0
s2smodern