Pour les 15 ans de l'association Dyspraxique Mais Fantastique


Avant le 25 octobre : prenez-vous en photo avec cette affiche dans votre ville, votre région, chez vous …

Merci d'envoyer votre photo à contact@dyspraxie.info où vous pouvez également adresser toute question.

DmF 15 ans

(cliquez sur l'image pour la visualiser en plus grande dimension et la télécharger.)

Et participez à la défense des droits de nos enfants dys ! 

0
0
0
s2smodern

Par lettre de mission du 11 décembre 2017, l’inspection générale des affaires sociales (IGAS), l’inspection générale de l’éducation nationale (IGEN) et l’inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche (IGAENR), ont été chargées d’un rapport sur l’aide humaine des élèves en situation de handicap.

Ce rapport a été remis en juin 2018.

La Fédération Dyspraxique Mais Fantastique l’a lu avec intérêt puisqu’il concerne une grande partie des élèves dyspraxiques, ayant besoin de moyens de compensation de leur situation de handicap. Comme l’indique à juste titre le rapport, la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, a permis des avancées majeures dans la politique de scolarisation des élèves en situation de handicap.

La scolarisation en milieu ordinaire des enfants et adolescents en situation de handicap a été multiplié par plus de 3% entre 2006 et 2017, et le nombre d’élèves bénéficiaires d’une aide humaine multiplié par cinq sur la même période. 

Nous tenions à vous faire part de plusieurs éléments inquiétants pour l’avenir des enfants dyspraxiques relevés dans ce rapport.

0
0
0
s2smodern

Ce vendredi 20 avril, la fédération DMF a été invitée à participer à des tests de petit électroménager chez SEB à Ecully, grâce à Handicap International.

0
0
0
s2smodern

Le 27 mars 2018, le député Pierre Morel A L'Huissier​ a fait à l'assemblée nationale une proposition de résolution relative à la prise en charge des frais liés aux séances d’ergothérapie nécessaires aux enfants dyspraxiques. 

En 2015, le député Pierre MOREL-A-L’HUISSIER déposait déjà à l'assemblée nationale une proposition de loi relative à la prise en charge des frais liés aux séances d’ergothérapie nécessaires aux enfants dyspraxiques.

0
0
0
s2smodern