Les enfants dyspraxiques souffrent pour la plupart de troubles de l'organisation du regard et de la structuration spatiale, troubles qui sont à l'origine de leurs difficultés en arithmétique et en géométrie A chaque fois , nous verrons pourquoi ils éprouvent des difficultés et comment nous pouvons les aider.

Difficultés en numération :

Dénombrer une collection d'objets nécessite de coordonner plusieurs actions :

  • Parcourir des yeux la collection : chaque élément l'un après l'autre.
  • Pointer avec le doigt chaque objet une fois et une seule, sans en oublier ou le pointer plusieurs fois.
  • Réciter oralement la comptine numérique.

Les enfants n'arrivent pas à gérer ces tâches simultanément et ne peuvent compter d'une façon fiable des collections.Ce qui risque de compromettre leur conception du nombre.

Que faire pour les aider ?

  • pour les faire compter, c'est intéressant d'utiliser des jetons ou des objets déplaçables (plutôt que de compter des objets dessinés sur le papier), mais il faut trouver des astuces pour faciliter les manipulations autrement ils en oublient ou comptent 2 fois le même objet. On peut par exemple : mettre les objets comptés dans une boîte, les placer sous forme de constellation du dé (domino).On peut utiliser une abaque ou un boulier du type abacco 20.
  • Il faut les entraîiner à percevoir globalement les petites collections disposées comme les constellations du dé (ou groupées de façon à faire apparaître les décompositions : 5 points et 4 points, 6 points et 4 points).

On peut utiliser «l'album à calculer de R.Brissiaud» chez RETZ :

On apprend les différentes décompositions des nombres jusqu'à 7.

Par exemple : pour l'histoire des 4 souris : sur la page de gauche, il y a quatre souris dans un fromage qui a quatre trous (les trous sont disposées comme sur le dé), sur la page de droite, le sol est vide.

Sur les pages suivantes, 2 souris sont parties par terre et il en reste 2 dans le fromage (l'enfant apprend que 2 et 2 souris çà fait 4 souris, que 3 et 1 souris çà fait 4 ...) il y a un système de rabas pour cacher soit la page de gauche ou de droite.

L'enfant peut également feuilleter l'album seul.

  • Il faut développer l'apprentissage du calcul mental et de ses régles.
  • Il faut s'appuyer sur la file numérique pour travailler les notions d'ajout et de retrait de petites collections.
  • Par ex : Fabriquer une grande file numérique (d'abord jusqu'à 10) en carton :
    • On peut utiliser un dé avec 2 faces 0, 2 faces 1, 2 faces 2, choisir 2 figurines Pokémon™ ou autres. Le premier qui arrive sur le 10 gagne.
    • On peut partir de 10 et descendre.
    • Si on utilise un dé normal, on travaille les compléments à 10.
    • On peut ensuite travailler le passage de la dizaine.
    • Et les calculs de 10 à 20 en rajoutant la suite de la file numérique, etc..
  • Il faut utiliser les faits numériques. L'enfant ne calcule pas, il apprend par coeur : les résultats des tables, les doubles puis partir des doubles pour apprendre les autres faits numériques.
  • Il faut utiliser du matériel qui favorise l'accés au calcul mental, éviter le recours au matériel à manipuler et à dénombrer :
  • La boite de Picbille®.
  • Les réglettes Brissiaud.
  • Les réglettes en couleur cuisenaire.
  • La balance à compter (chez Celda).
  • Le boulier Abacco 20. 

Les troubles de l'organisation du regard peuvent entraîner une dyscalculie spatiale : difficulté pour poser et résoudre les opérations, pour tout ce qui est symétrie, mesures (difficultés à accomplir un geste complexe), et également en géométrie.


La pose et la résolution des opérations sont rendues difficiles par la nécessité de produire un algorithme spatial :

  • Ecriture des nombres (de droite à gauche, mais lecture de gauche à droite).
  • Alignement en colonne des unités, dizaines, centaines, positionnement des retenues...
    • on peut utiliser des tableaux et des couleurs pour aider à poser les opérations.
    • on peut proposer des logiciels informatiques réalisant la pose des opérations (surtout pour visualiser le reste dans les divisions).
    • on peut leur faire écrire les opérations en ligne ou ne pas les écrire du tout, favorisant ainsi le calcul mental.
    • on peut permettre l'utilisation précoce d'une calculette.

Les tableaux à double entrée, le repérage de points comme intersection de lignes/colonnes et l'ensemble des représentations graphiques sont d'accès difficiles du fait des troubles d'organisation spatiale (et non pour des raisons conceptuelles).

L'accés à la géométrie est très difficile.

  • L'utilisation d'outils tels la régle, le compas, le rapporteur, l'équerre est très compromise.
  • Ils ne peuvent réaliser, copier des figures géométriques.
  • Il faut donc privilégier l'utilisation de logiciels spécialisés (cabri géomètre par exemple) pour permettre l'accés à certaines notions.

Pour la résolution de problèmes :

  • Il faut veiller à ce que la présentation (image, schéma...) ne soit pas une gêne.Il faut favoriser la formalisation du problème : par la verbalisation ...
0
0
0
s2smodern

Au collège, aux problèmes cités précédement vont s'en ajouter de nouveaux, tels que les changements de salle à chaque cours, une multiplication des enseignants avec les problèmes d'information qui s'en suivent, une prédominence des mathématiques en tant que matière qui peut poser des problèmes aux dyspraxiques.

L'utilisation d'un ordinateur portable est essentiel afin de pallier aux problèmes d'écriture.

Les mathématiques

  • Dissocier raisonnement et calculs numériques.
  • Éviter les dessins censés représenter la situation-problème, les schémas figuratifs : ils parasitent la réflexion de l'enfant, qui les analyse et les interprète mal.
    • S'appuyer sur des descriptions verbales très complètes et très précises (des situations-problème, des règles de calcul algébrique, des séquences successives de raisonnement, etc..).
    • Utiliser systématiquement calculette et programmes informatiques spécialisés.
    • Éviter les redoublements exclusivement liés aux difficultés en mathématiques et conseiller des orientations vers des voies non scientifiques.
  • Accepter les difficultés et les échecs en géométrie et en travaux manuels.

L'écriture

  • L'enfant dyspraxique doit disposer d'un ordinateur portable.
  • La prise de notes par écrit doit être limitée : il faut intensifier l'usage des photocopies et scanner les textes pour les adapter.
  • Prévoir un dictaphone.
  • Le dispenser de la réalisation de cartes, schéma, dessins.

Etre exigeant

  • Á l'oral, sur la qualité des apprentissages(leçons sues et comprises, applications).
  • En expression écrite (contenu, orthographe, syntaxe).

Il faut préfèrer des classes à petit effectif et des établissements scolaires où les enfants ne changent pas de salle à chaque cours.

Aider l'enfant (famille, AVS, tutorat) à la gestion du cahier de textes, des différents classeurs et manuels.

Mettre à sa portée une méthode d'organisation qu'il pourra reprendre à son compte ultérieurement (après 14-16 ans), il s'agit d'une phase d'étayage.

0
0
0
s2smodern

Si la gêne est minime :

Le fait de connaître le trouble, de l'expliquer à l'enfant, à son entourage et à son enseignant peut suffire.
Avec votre aide, l'enfant pourra apprendre à contourner ses difficultés.

0
0
0
s2smodern

1) Si l’élève est seulement en difficulté mais le handicap non avéré (cas des dyspraxies très légères) :

  • Rencontrer l'enseignant pour expliquer les difficultés de l'enfant, l'informer des répercussions de la dyspraxie sur les apprentissages scolaires, en vous appuyant sur les préconisations des personnes qui ont porté le diagnostic. 

0
0
0
s2smodern

Les enfants dyspraxiques sont concernés par la loi du 11 février 2005 sur l’égalité des droits et des chances et l’insertion des personnes handicapées. La dyspraxie constitue un handicap éligible à la prestation de compensation mais également aux instruments facilitant son intégration et accessibilité tels que matériel pédagogique adapté et /ou AVS.

0
0
0
s2smodern

Petit message destiné aux parents de jeunes enfants dyspraxiques. Mon fils a désormais 21 ans, en regardant le chemin parcouru, je peux dire qu'avec du courage, de l'obstination, de la bienveillance, de nombreuses rééducations, un enfant dyspraxique peut avoir une vie comme les autres et se construire un avenir.  Bon vent à tous.

0
0
0
s2smodern

Monsieur le Président de la République Palais de l'Elysée
55, rue du faubourg Saint-Honoré 75008 Paris

M...., le 28 juin 2015

Monsieur Le Président de la République,

Nous souhaitons, par la présente, témoigner de la situation que nous avons vécu et vivons pour notre fils V., âgé de 12 ans, pour les raisons résumées ci-après.

0
0
0
s2smodern

Témoignage de Françoise Cailloux, Fondatrice de Dyspraxique Mais Fantastique

Je suis la maman de Benjamin  porteur d'une dyspraxie visuo-spatiale constructive associé à un nystagmus (avec un trouble de la motricité globale : trouble de l'acquisition de la coordination TAC), Benjamin est notre premier enfant et nous n'avions pas réalisé qu'il avait un retard moteur, le médecin de PMI avait diagnostiqué un nystagmus aux yeux.

0
0
0
s2smodern

Ci-dessous, le témoignage de la maman de Malia, présenté lors d'une CDAPH en juillet 2012.

Malia est née en 2003. Elle est autiste. Alors pourquoi ce témoignage sur un site de dyspraxie ? Pour vous montrer combien nos parcours sont similaires dans leurs difficultés.

0
0
0
s2smodern

Bonjour, je m'appelle Emmanuel, je suis âgé de 25 ans et je trouve le site consacré à la dyspraxie intéressant et enrichissant, ainsi j 'ai décidé de vous relater mon parcours , ponctué de certaines difficultés inhérentes à la dyspraxie, mais aussi révélateur des réelles possibilités d'apprentissage et de réussite des dyspraxiques, si ils prennent conscience de leur potentiel.

0
0
0
s2smodern

Témoignage de Julien

Bonjour à tous les parents, je m'appelle Julien et j'ai 20 ans. Apres quelques semaine d'interruption je vous réécris pour vous donnez de mes nouvelles et pour vous encourager, vous, parents d'enfants dyspraxiques. J'ai réussi mes examens j'ai 78%. Je suis doué en comptabilité et j'aimerais en faire mon métier.

0
0
0
s2smodern